Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Français > Des textes à lire, à écouter ou à réciter. > Le Pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire
Publié : 11 avril 2013

Le Pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire

"Le Pont Mirabeau", extrait du recueil Alcools paru en 1913, a été écrit par Guillaume Apollinaire à la suite de sa rupture avec Marie Laurencin. Le poème évoque la disparition de l’amour et le temps qui passe dont la métaphore est l’écoulement de la Seine sous le pont Mirabeau, à Paris.

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Le Pont Mirabeau a plusieurs fois été mis en chanson. En voici quelques exemples...
Pour les écouter, il vous suffit de cliquer sur les liens ci-dessous :

- Le poème lu par Guillaume Apollinaire lui-même !

- Le Pont Mirabeau chanté par Léo Ferré

- Le Pont Mirabeau chanté par Serge Reggiani

- Un peu plus récente : la version de Marc Lavoine

Bonne écoute !